Rechercher
  • Rédaction Ochinda

La quête des mots

Après avoir obtenu mon certificat en création littéraire de l’Université Laval, je me suis inscrite au baccalauréat en littérature. J’ai appris alors à me familiariser avec les œuvres de différents auteurs. C’était captivant ! Enrichissant… Aussi, mon baccalauréat terminé, ai-je voulu m’inscrire à la maîtrise.


Pendant ces années d’études en littérature, j’étais envahie d’un élan frénétique. Comme une chenille, je n’avais de cesse de me faire papillon. La quête des mots – si puissante en moi – n’en finissait plus de m’interpeller.


Diplômée Maître ès arts en littérature, en 2001, j’ai dispersé ma poésie dans un recueil et dans différentes revues littéraires. J’ai publié, en 2004, Le petit aigle et l’enfant : un conte pour la jeunesse qui s’inscrivait dans la collection Les loups rouges, aux éditions Le Loup de Gouttière. Trois ans plus tard, j’ai publié deux autres contes pour la jeunesse : Ochinda, la tortue ainsi que Tsheteo et la boîte secrète, dans la collection Premières Nations, aux éditions Groupe Axone.


Écrire ces contes pour la jeunesse a été une belle aventure au sein d’un atelier d’écriture donné à Wendake.


Sans que je m’y attende, les mots ont su m’entraîner vers d’autres lieux : en 2006, j’ai obtenu une bourse du Conseil des arts du Canada pour une résidence d’écrivains au Banff Centre, en Alberta. J’ai pu présenter, là-bas, un projet de poésie qui a su retenir l’attention des mentors par la simplicité qui en émanait.


Je suis donc une littéraire embrassant la profession de rédactrice-réviseure. Je ressens une soif incommensurable d’apprendre… de me dépasser… L’écriture est un champ qui s’étend à l’infini…


Le vent me livre

le secret des pierres


l’aube éveille un feu

qui fait tressaillir

de murmures

la terre


je consens à la douceur

du monde


Johanne Laframboise

Recueil : Des lendemains de lumière

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout